« - »

Modèle convention rupture de commun accord

13 2月 2019

Au cours des deux décennies qui ont suivi l`adoption des conventions de Genève, le monde a connu une augmentation du nombre de conflits armés non internationaux et de guerres de libération nationale. En réponse, deux protocoles additionnels aux 4 1949 conventions de Genève ont été adoptés en 1977. Ils renforcent la protection des victimes des conflits armés internationaux (Protocole I) et non internationaux (Protocole II) et limitent la manière dont les guerres sont combattues. Le Protocole II était le tout premier traité international consacré exclusivement aux situations de conflits armés non internationaux. J`ai déjà mentionné qu`en juin 2000, 56 États avaient adopté la Convention. Cependant, la propagation géographique de ces pays est loin d`être uniforme. Tous les pays européens, orientaux et occidentaux, sont parmi les juridictions adoptifs, à l`exception du Royaume-Uni et de l`Irlande. En Asie, la Fédération de Russie, la Mongolie, la Chine, l`Australie, la Nouvelle-Zélande et Singapour sont des membres adhérents, mais pas l`Inde ou (étonnamment) le Japon. Seulement une poignée d`États africains se sont joints. [21] les pays d`Amérique du Sud sont également mal représentés et le Brésil, le plus grand état parmi eux, n`est pas membre.

D`autre part, tous les pays membres de la zone de libre-échange nord-américaine, y compris les États-Unis avant tout, ont adhéré à la Convention. Certains de ces chiffres sont contre-intuitifs. Au cours du processus de rédaction, on s`attendait à ce que la CISG ait un attrait particulier pour les pays en développement sans les lois de vente modernes. Toutefois, il ne semble pas avoir eu cet effet. En tout état de cause, je crois que la Convention doit se prouver par ses propres mérites intrinsèques et qu`elle le fera si elle peut surmonter certaines des faiblesses existantes auxquelles j`ai fait allusion. [page 347] Ma brève présentation est divisée en cinq parties. La partie 1 esquisse l`histoire de la CISG et ses prédécesseurs chronologiques et intellectuels, les deux conventions de la Haye de 1964. La partie 2 fournit une brève description de la portée et de la structure de la CVIM, et procède de là-bas pour examiner de plus près, dans la partie 3, la répartition géographique des pays qui ont adopté la Convention et la répartition des cas signalés parmi l`adoption Juridictions. La partie 4 aborde le thème difficile et controversé de la réussite de la CISG dans ses objectifs et se concentre en particulier sur la question de savoir pourquoi il y a si peu de cas signalés dans les juridictions de common law. La partie 5 contient ma conclusion générale. * Il s`agit de la version écrite d`un séminaire présenté par l`auteur à la faculté de droit de l`Université d`Auckland, le 20 mars 2000.

1. il n`existe pas de centre officiel unique pour la collecte des jugements et des décisions, mais il existe un nombre croissant de sites Web pour la collecte de ces données aux niveaux national, régional et international. Les trois sites les plus connus sont ceux exploités par la Pace University Law School (), la faculté de droit de l`Université de Fribourg () et la Commission des Nations Unies pour le droit commercial international (CNUDCI) (). Pour plus de détails, voir M R will (ED), vingt ans de droit international des ventes dans le cadre de la CISG [:] Recueil international de bibliographie et de jurisprudence (1980-2000), Kluwer Law International, 2000, PT II, p 6. 2. Voir M R will (ED), vingt ans de droit international des ventes en vertu de la CVIM [:] Recueil international de bibliographie et de jurisprudence (1980-2000), Kluwer Law International, 2000. Les deux textes les plus connus sont ceux de J O Honnold, Loi uniforme pour les ventes internationales en vertu de la Convention des Nations Unies 1980 (3e éd), Kluwer, 1999, et P Schlechtriem (éd), commentaire sur la Convention des Nations Unies sur la vente internationale de marchandises (CVIM) (2e éd), anglais transl, Oxford, Clarendon Press, 1998.


Comments are closed.

Sorry, the comment form is closed at this time.